Lambris

 

cache a maxime-ScottNos essences :
Érable – Chêne rouge – Pin blanc – Pin rouge- Mélèze- Sapin baumier – Merisier – Peuplier – Cèdre blanc – Cèdre rouge et autres essences sur demande

Revêtements intérieurs
lambris, plancher, poutre, platelage, roof decking

 

 

 

 

 

 

Dimensions :
Planches murale ou plancher

3/8 x 4’’

1/2 x 4’’

1/2 x 6’’

5/8 x 4’’

5/8 x 6’’

3/4 x 4’’

3/4 x 6’’

3/4 x 8’’

Essences :
Bois mou

Bc fir (sapin douglas)

Cèdre blanc

Cèdre rouge

Épinette noir

Mélèze

Pin blanc

Pin rouge

Pin gris

Pin jaune du sud

Sapin baumier

Autres sur demande

Bois franc

Cerisier

Chêne rouge

Érable

Merisier

Frêne

Noyer noir

Autres sur demande

Grades :
Sélect Prime (clair de nœuds)

Sélect (1 a 2 nœuds par planche)

1&2 (noueux)

3&Meilleurs (noueux)

Vernis %Lustre:

Mat 10%

Semi lustré 35%

Lustré 75%

 

Longueurs :
32’’

48’’ (4’)

8’

8’ a 12’

6’ a 16’

 

Chêne rouge
Le chêne rouge est essence de bois la plus couramment utilisée dans la réalisation de planchers de bois en Amérique du Nord, et certainement la plus appréciée auprès de notre clientèle. Cette essence de bois présente des couleurs variant du beige pâle au brun foncé avec des nuances rougeâtres, avec un changement de couleur modéré. Le chêne rouge est également caractérisé par une résistance élevée aux chocs, affichant une dureté de 1290
au test de Janka

Merisier
Le merisier s’agence à presque tous les décors, avec ses teintes et couleurs polyvalentes. Cette essence de bois présente une cosloration allant du beige pâle au brun rougeâtre. Un grain fermé et droit se combine aux motifs ondulés du merisier. Cette essence de bois affiche une dureté de 1260 au test de Janka.

Érable
L’érable est reconnu pour sa grande résistance à l’impact, étant la plus dure des essences de bois domestiques avec un score de 1540 au test de Janka. Le grain aux motifs subtils de ce bois s’agence parfaitement à sa coloration, qui passe du blanc crémeux au brun rougeâtre. Le changement de couleur modéré de l’érable lui confère une légère teinte dorée avec le temps.

Frêne
Le frêne possède un grain ouvert similaire à celui du chêne, avec toutefois des teintes moins prononcées allant du beige au brun foncé. Idéale pour un décor classique, cette essence de bois est caractérisée par un aspect généralement clair, avec peu de variations. Le frêne affiche une dureté de 1320 au test de Janka.

Érable argenté
L’érable argenté est caractérisé par des variations de couleurs
uniques lui conférant un cachet champêtre. En effet, sa coloration affiche un élégant mélange de beige pâle et de divers tons de gris argentés, avec parfois même des reflets verdâtres. Cette essence de bois affiche une dureté de 950 au test de Janka.

Cerisier
Le cerisier est une essence de bois très prisé pour son grain unique présentant un changement de couleur prononcé. Sa couleur contrastée, variant du brun pâle au brun rougeâtre, a fortement tendance à foncer et à prendre des teintes d’acajou avec le temps. Ce bois affiche une dureté de 950 au test de Janka.

Noyer
Le noyer présente une coloration allant du beige foncé au brun, en passant par le pourpre foncé. Il affiche des variations de couleurs prononcées, surtout dans le grade Antique. Cette essence de bois est idéale pour les bordures de toutes formes. Ce bois affiche une dureté de 1010 au test de Janka.

 

Couleurs disponibles ou développement personnalisé.
Téléchargez notre fiche signalitique (format pdf)

Quels outils nécessaires pour poser du lambris bois?
Le lambris s’adapte à de nombreuses pièces de la maison. Le laisser dans la pièce 3 jours avant son installation. Pour la pose de lambris, munissez-vous d’une perceuse, d’un niveau à bulle, d’un mètre, d’une règle, d’un crayon, d’un cordeau à tracer, d’un rabot, d’une lime, d’une scie à denture fine ou d’une scie circulaire, d’un pistolet à colle, d’une perceuse, d’un marteau, de tasseaux (fourrure 1×3 sec raboté), cloueuse 18 ou 23 gauge, d’un chasse-clou et de votre lambris.

Préparer la pose du lambris
L’application d’un lambris nécessite la pose préalable de tasseaux 1×3 sec et raboté. Ils servent de support à la fixation des lames. Pour un lambris à la verticale, vous devez installer les tasseaux à l’horizontale. Marquez des repères pour les tasseaux sur l’ensemble de la surface de pose, à l’aide d’un cordeau à tracer. Commencez par le bas du mur et placez les repères en remontant, tous les 16’’ pouces environ. Assurez-vous de l’horizontalité du marquage avec un niveau à bulle. Pensez à laisser de l’espace au niveau du sol pour les plinthes. Prévoyez également des espaces entre les tasseaux dans le sens horizontal, pour permettre une bonne circulation de l’air.

Fixez les tasseaux en suivant les repères. Percez et clouez, si la nature du mur le permet. Sinon, vous pouvez utiliser de la colle mastic. Vérifiez la verticalité des différents tasseaux, avec un niveau à bulle ou un fil à plomb.

La pose du lambris
Commencez la pose par un coin du mur. La première lame de lambris doit retenir toute votre attention. Elle va déterminer l’assemblage de toutes les autres et donc le résultat final. S’il y a lieu, enlevez la languette de cette première ou la dernièere lame, afin qu’elle puisse se plaquer contre le mur. Rabotez ou limez le lambris (lame) au besoin, si l’angle du mur ne s’avère pas bien droit. Placez la lame dans le coin supérieur, bien verticalement. Vérifiez au niveau à bulle ou au fil à plomb. Fixer la 1ere lame, avec une cloueuse 18 ou 23 gauge (et/ou avec colle en dessous) dans le mâle en angle 45 degrés afin de pouvoir mettre la 2e lame. Vous pouvez mettre les bouts des planches de lambris à bout perdu. Aussi mettre un angle de 22 ou 45 degré au bout pour une plus belle finition.

Posez les lames suivantes au fur et à mesure. Vérifier votre niveau au fur et a mesure de la pose. Elles s’emboîtent les unes dans les autres grâce aux rainures (femelle) et languettes (mâle). Gardez de la place pour la plinthe s’il y a lieu, en coupant la lame du bas avant de la fixer. Utilisez pour cela une scie à denture fine ou une scie circulaire. Gardez la chute pour la ligne de lambris suivante, en recommençant par le haut du mur.

  • N’oubliez pas de laisser une dilatation périphérique surtout sur le sens de la largeur de la planche (comme un plancher).

Pour plus d’informations téléchargez notre fiche d’installation (format pdf)

 

Share Button